pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)
bienvenue sur the big break

Partagez | 
 

 pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Apolline Meade

arrivée le : 19/08/2012
posts : 11
crédits : cyrine.
avatar : cara delevingne.
âge : vingt et un ans.

MessageSujet: pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)    Dim 19 Aoû - 21:18

APOLLINE BRISEIS MEADE
cara delevingne ▽ the australians

PRENOMS Apolline, Briseis. ♕ NOM Meade. ♕ ÂGE Vingt-et-un ans. ♕ NATIONALITE Australienne. ♕ VILLE D'ORIGINE Née à Ioannina en Grèce, elle a néanmoins vécu une grande partie de sa vie ici, d'abord à Sydney, puis à Darwin en Australie. ♕ PROFESSION Ancienne surfeuse, elle aide aujourd'hui les soigneurs d'Aquascene en parallèle de ses études. ♕ ETUDES Elle vient de reprendre ses études en océanographie suite à deux longues années de calvaire. ♕ ETAT CIVIL Célibataire. ♕ ORIENTATION SEXUELLE Hétérosexuelle. ♕


QUE REPRÉSENTE LA VIE A DARWIN ET EN AUSTRALIE POUR TOI ? Un nouveau départ probablement. J'ai déménagé ici pour essayer de recommencer, oublier un peu tout ce qui a pu se passer à Sydney. Alors j'essaye de profiter un peu de cette opportunité que j'ai. J'ai toujours vécu en Australie, j'ai grandi là-bas alors quitter le pays me paraitrait inenvisageable finalement. Je ne saurais pas décrire la vie que l'on mène là-bas, juste vous dire que c'est énorme et qu'au delà des problèmes personnels, Darwin est une ville où il fait réellement bon d'y vivre.

LA LISTE DE VOS QUALITES ET DE VOS DEFAUTS
Vive, sans prise de tête, à la limite de l'hyperactivité, amusante, (trop) impulsive, lunatique, attendrissante (parfois), professionnel quand il s'agit de sortir les yeux de petits chiens battus, confiante, de mauvaise foi, horriblement obstinée, peut-être au fond trop fragile, nonchalante, directe, joueuse, naturelle, perfectionniste, autoritaire, agressive quand elle s'énerve, explosive, imprévisible, rancunière, légèrement paranoïaque quand tout a un rapport avec son passé, sa mauvaise passe et son séjour au centre, silencieuse lorsqu'il s'agit de parler d'elle.

TU SAIS SURFER ? Tu te fous de moi, c'est ça ? Je fais que ça depuis que j'ai eu l'âge de tenir debout. Enfin je faisais. ♕ T'AS PEUR DES CROCODILES ? Je ne me suis jamais posée la question finalement. Je suppose que comme tout le monde, si je tombe sur l'un d'entre eux, l'envie me passera d'aller le caresser. ♕ IMAGINES-TU PASSER LE RESTANT DE TA VIE ICI ? Pourquoi pas, je n'y ai pas réellement réfléchi pour le moment.

C'EST L'HEURE DE LA SÉQUENCE ÉMOTION
Il t’a fallu des années pour parvenir à tes fins, pour parvenir au bout de ce que tu avais construit, de l’acharnement et de la volonté. Et tu avais tout foutu en l’air en l'espace de quelques mois. Tu avais mis ta vie en danger probablement. Il avait fallu de mauvaises fréquentations, que tu veuilles tester tes foutues limites, prendre des risques, que tu endosses le divorce de tes parents pour commencer cette merde et dévaler cette pente abrupte, maigrir, fumer, fuguer. Mal dans ta peau, tu commençais un peu après les cours, sortais toute la nuit, revenant au petit matin sans repères, sans savoir qui tu étais. Plus les jours passaient plus tu avais du mal à t'en passer, ce genre de truc qui te mettait bien, qui t'empêchait de te faire du mal, de te préoccuper de tout ce qui t'entourait. Alors tu arrivais en cours défoncée, ton entourage s'inquiétait, tu t'en foutais. Tu tombais petit à petit. Tu avais dix-huit ans et tu sentais comme une vive impression de déjà-vu, comme si rien de ce monde ne t'étonnerait plus. Ce franc sentiment de désillusion. Tu survivais plus que tu ne vivais, parce que tu n'arrivais plus à voir au-delà de ta chute. Tout était allé si vite finalement, tu n'avais rien vu venir. Les rumeurs couraient. La camée, la droguée. C’était un peu ce que t’étais devenue. Oui, tu avais un futur prometteur mais tout espoir était dorénavant réduit en fumée. Tu y avais contribué, tout était de ta faute. Ouais, et seulement la tienne.

Tout prêtait durant des années, à un avenir ambitieux, une perspective de futur que tu affectionnais depuis ta tendre enfance. Née en Grèce, ce ne fut pourtant pas là-bas que tes géniteurs choisirent de t’élever mais à Sydney, en Australie. Un endroit où le domaine de prédilection était devenu le tien, le surf. Tu grandis dans l’optique de réussir, poussée par un père qui ne cherchait qu’à t’encourager, qu’à te faire avancer, surpasser les autres, et ça te plaisait. Glisser sur les vagues, les longues sessions le week-end, les soirs en rentrant. Tu passais ton temps dans l’eau. C’était ton moment de décompression, de confession, ton moment de solitude, face à la mer. Il t’en arrivait même de laisser parfois les cours, les devoirs de côtés pour ne te concentrer que sur une seule et unique chose parce que c’était ce que tu voulais par-dessus tout. On te disait douée, tu ne le démentais pas mais tu n’appuyais pas d’avantage. Tu le vivais. Concours sur concours, montée en flèche, premiers sponsors, il fallait le vivre pour le croire. Tu voulais en faire ton quotidien, c’était certain et même s’il t’arrivait de délaisser certaines choses, tu fonçais tête baissée, parce qu’au fond, tu avais toujours fonctionné de cette manière. Vive, franche, tu pensais tenir un moral à tout épreuve. Mensonge. Il t’avait fallu avoir à surmonter quelques épreuves, te chercher un peu plus pour que tu ne puisses plus retourner en arrière. Tomber tellement bas, abdiquer, fuir, tout lâcher, capituler. Abandonner, se laisser aller. Tu ne mettais pas réellement de mots sur la situation, sur le pourquoi du comment, sur les origines de ce revirement de situation. Tu pensais maitriser. C'était ainsi, chaque fois la même chose, du moins au début. Pour te détendre, oublier un peu la pression, puis une habitude, enfin un problème sans issues. Mauvaises fréquentations mais pas que. Au plus mal, oui tu l'étais. Ta planche restait de plus en plus au fond de ta chambre, tu restais petit à petit sur le carreau. Tu assistais en quelque sorte à ta déchéance, tu ne le comprenais pas vraiment. Tu te laissais faire, tu tentais tant bien que mal de te dire que non, tu avais encore le contrôle de la situation alors qu'il y a bien longtemps que tout t'avait vraisemblablement échappé. Tout comme ta dernière année de lycée à Sydney mise à mal. Tu ne surfais plus, tu te contentais de rester assise sur le sable. Personne ne te reconnaissait, mais c'était ainsi. Simple spectateur de ta propre vie. Étrangère.

T'envoyer dans un centre durant des mois à la fin de tes années lycée fut probablement la seule chose sur laquelle tes parents tombèrent enfin d'accord durant cette sombre période. Après leur avoir longtemps glissée entre les doigts, ils désiraient reprendre le contrôle, pour ton bien disaient-ils. Et dieu sait que tu leur en as voulu. Ô combien tu te seras battue verbalement avec eux, à coups de remarques blessantes et perfides pour qu'enfin peut-être ils te laissent tranquille comme ils le faisaient depuis le début, impuissants. Mais tu n'avais plus le choix et il t'aurait emmené de force s'il l'avait fallu. Faire comme s'ils étaient de bons parents, soudés, marchant vers un même et unique but. Foutaise. Pour autant, t'emmener là-bas, fut bénéfique et, même si les premiers mois furent horriblement compliqués, sans aucune autorisation de visites, tu en ressortis longtemps après, quelques mois avant ton dix-neuvième anniversaire plus exactement, tellement mieux que s'en était déroutant. Peu réceptrice à te soigner, tu avais mis du temps à faire confiance à ceux qui t'avaient entourés dans ce centre, adresser enfin deux mots aux psychologues. Oui à ta sortie tu te sentais fragile, livrée à toi même sans ces merdes qui te polluaient l'organisme, presque vide, au début effrayée, presque paranoïaque, mais finalement, tu te retrouvais. Tu respirais enfin. Tu décidas alors de recommencer, laisser cette sombre passade derrière toi et reprendre tes études, que tu avais lourdement laissé de côté en déménageant seule à Darwin, occupant une partie de ton temps libre avec un boulot en parallèle. Tu voulais juste essayer d'oublier un peu, reprendre ta vie, et il t'arrivait parfois de te forcer à ne plus y repenser, te forcer à te contrôler, prendre le dessus. Une habitude à prendre en soit, se brider, car tu te sais capable de retomber. Le surf te manquait énormément, pour autant, tu ne trouvais pas le courage de t'y remettre, comme si quelque chose te poussait à rester en dehors, ne plus retenter cette expérience. C'était horriblement déroutant, déconcertant pour autant tu ne trouvais toujours pas le courage de fouler de nouveau ta planche. Mais c'était ainsi.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alice E. Lefèvre

arrivée le : 19/08/2012
posts : 75
avatar : Shelley Hennig
âge : 24 ans

MY ROLE PLAY CARD
Libre pour RP ?: Oui

MessageSujet: Re: pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)    Dim 19 Aoû - 21:27

Bienvenuuue! ♥ Bonne chance pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Apolline Meade

arrivée le : 19/08/2012
posts : 11
crédits : cyrine.
avatar : cara delevingne.
âge : vingt et un ans.

MessageSujet: Re: pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)    Dim 19 Aoû - 21:30

merci beaucoup. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

MessageSujet: Re: pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)    Dim 19 Aoû - 21:32

    cara
    superbe choix d'avatar, bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Apolline Meade

arrivée le : 19/08/2012
posts : 11
crédits : cyrine.
avatar : cara delevingne.
âge : vingt et un ans.

MessageSujet: Re: pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)    Dim 19 Aoû - 21:39

oh la belle palvin. merci à toi ! ♥️
possible de me réserver cara d'ailleurs ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

L. Deer Toussaint

arrivée le : 15/08/2012
posts : 186
crédits : .lollipops
avatar : Tim Borrmann.
âge : 24 requins.

MY ROLE PLAY CARD
Libre pour RP ?: Oui

MessageSujet: Re: pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)    Dim 19 Aoû - 21:49

CARAAAAAAAAAAAAAAA LA PLUS BELLE, ELLE EST ... OUFE. Très bon choix d'avataaaaaar.

BIENVENUUUUEE À TOI DEMOISELLLEEE, on est là pour toiiii et je te réserve Cara e'l magnifico le temps de faire ta fiche

_________________
    une licorne
    SIGN BY © ASAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wes Pritchard
ADMINISTRATEUR
arrivée le : 10/07/2012
posts : 288
crédits : moon palace
avatar : julian sexy schratter
âge : 21 ans m'dame !

MY ROLE PLAY CARD
Libre pour RP ?: Oui

MessageSujet: Re: pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)    Dim 19 Aoû - 22:03

MON AMOUUUUUUUUUUUUUR
tu permets que je t'appelle comme ça ?
tu resteras toujours la ptite drizzle dans mon coeur mais c'cool de te voir avec une autre tête, genre t'es trop bonne avec Caraaa si j'étais Dale Freeman je te violerais directe *BAFFE*

anyway bienvenue et tu me gardes un lien de ooooooooooooooouuuuuf de la mort qui déchireeee obligééé car jtaime trop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebigbreak.bbfr.net
avatar

Apolline Meade

arrivée le : 19/08/2012
posts : 11
crédits : cyrine.
avatar : cara delevingne.
âge : vingt et un ans.

MessageSujet: Re: pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)    Dim 19 Aoû - 22:23

tim. il est genre vraiment canon quoi en plus avec le pseudo (on passera le fait qu'il ressemble à tout sauf à un cerf). merci beaucoup et tout pour la réservation ! ♥️


TOOOOOOOOOI! ♥️ J'aime quand tu m'appelles comme ça, fais gaffe, faut pas trop que je m'habitue. (genre monosourcil il me suit partout c'plus possible..)
Drizzou elle doit être en maison de repos pour le moment, ça doit être dale qui la malmène trop -ou pas assez peut-être, c'juste qu'elle en a pas l'habitude la pauvre- Mais viens me violer, je te refuse rien tu le sais bien. Rolling Eyes Le lien c'est obligé en fait, (j'ai pris le pack inscription + lien avec wes offert en cadeau que je t'explique). En plus Schratter, ça s'refuse pas qu'on se le dise. Arrow donc, YEEES, va falloir qu'on fasse bouillonner nos super cerveaux, et qu'on se trouve un truc bien bien cool ! sinon, MERCI MON CHOU, j'te kiff. ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wes Pritchard
ADMINISTRATEUR
arrivée le : 10/07/2012
posts : 288
crédits : moon palace
avatar : julian sexy schratter
âge : 21 ans m'dame !

MY ROLE PLAY CARD
Libre pour RP ?: Oui

MessageSujet: Re: pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)    Jeu 23 Aoû - 23:16

je te valide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebigbreak.bbfr.net


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)    

Revenir en haut Aller en bas
 

pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera. pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera. (apolline)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prendre son temps pour manger
» Pour les frères tombés, wesh... On fait quoi pour eux?
» Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage.
» Men sa li lot kote - Lettre ouverte a Jean Bertrand ...
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE BIG BREAK ☀ Win a ticket to Australia - 2012 PRODUCTION ::  :: POSER SA CANDIDATURE :: VALIDEES-