Tous les chemins mènent au Rhum
bienvenue sur the big break

Partagez | 
 

 Tous les chemins mènent au Rhum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Clay E. Mccourt

arrivée le : 19/08/2012
posts : 192
crédits : Lion-Lame / tumblr
avatar : Francisco Lachowski
âge : 21 ans

MY ROLE PLAY CARD
Libre pour RP ?: Oui

MessageSujet: Tous les chemins mènent au Rhum   Lun 20 Aoû - 16:19

Tous les chemins mènent au Rhum
Clay et Wes

...



Il était sept heures du matin quand j'ai reçu cet appel. Je sortais tout juste d'une soirée bien arrosée, à la fin de laquelle j'avais ramené une fille dont je ne connaissais même pas le nom chez moi. Vus devinez surement ce qui s'était passé ensuite, donc passons. Je devais dormir depuis à peine une heure, quand le téléphone a sonné. Je me suis levé et j'ai décroche, me préparant à incendier la personne qui avait eu le culot de me réveiller lorsqu'une voix grave m'avait annoncé que Wes se trouvait en cellule de dégrisement depuis très tôt ce matin, et qu'il fallait que j'aille le chercher.
J'avais regardé, désolé, la jeune fille qui dormait dans mon lit. Je savais que je devais le faire. Sinon, Wes m'en voudrait toute ma vie. Et puis... Les amis, c'est fait pour s'entraider, non ? Il n'empêchait que là, je le maudissait et que je n'avais qu'une envie, c'était de lui fracasser le crâne avec un bon gros marteau. Je me suis donc habillé en vitesse, après avoir écrit un petit mot sur le premier papier qui s'était présenté devant moi à la fille sans nom qui dormait toujours, malgré tous les bruits que j'avais dû faire.
Je suis sorti dehors en me rendant compte que j'avais pas mal dû boire moi aussi la nuit dernière, vu le mal de crâne qui était en train de pointer le bout de son nez. J'ai marché tranquillement en ville, me disant que, de toute manière, rester une heure de plus dans la cellule ne changerait pas grand chose pour Wes. Je savais que j'avais aussi un peu ma part de responsabilité dans cette histoire mais je ne me l'admettais pas. Car si mon meilleur ami en était là, c'était parce que je l'avais un peu "abandonné" en plein milieu de cette soirée. En effet, je l'avais laissé se lamenter seul sur sa vie amoureuse devant ses verres d'alcools tous plus forts les uns que les autres, pendant que moi, je m'étais absenté pour courir le jupons. Au fur et à mesure que je m'approchais de la police, je culpabilisais de plus en plus.
Puis, je suis arrivé devant ce grand bâtiment de béton blanc. Cela n'avait rien à voir avec les polices européennes, qui son toutes plus horribles et sales les unes que les autres. Celle-ci était propre, aux murs intérieurs tous d'un blanc immaculé. On pouvait presque se voir dans le carrelage ! Mais je n'était pas vraiment intéressé par la propreté des lieux. D'ailleurs, quand on m'emmena Wes, je ne pensais plus qu'à une chose; le ramener à la maison. Mon meilleur ami avait très mauvaise mine et, autant en colère que j'étais, cela me peinait de le voir dans cet état. Sa mine pâteuse, son regard vague... Tout montrait qu'il n'était pas encore remis totalement de sa cuite. Après avoir reçu quelques recommandations du commissaire, que je n'ai même pas pris la peine d'écouter, d'ailleurs, nous avons pu sortir.
-Alors ! Raconte-moi ce qui c'est passé !
Les mots était sortis comme ça, sans que je ne le veuille vraiment. Immédiatement, dans ma tête se bousculaient des tas de pensées. Je n'avais pas envie de me disputer avec lui, ni de lui faire la leçon, mais alors qu'est-ce qu'il me prenait ? Mais bon... Tout de même, il aurait pu trouver un autre jour pour se bourrer la gueule à mort, non ?
-Qu'est-ce qui t'as pris ? J'étais sur un super bon plan !
Code by Anarchy / Gif by Alles



_________________
I'm sexy and i know it
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« L’avantage de draguer des filles différentes, c’est qu’on peut leur dire toujours la même chose. •• kick ass »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wes Pritchard
ADMINISTRATEUR
arrivée le : 10/07/2012
posts : 288
crédits : moon palace
avatar : julian sexy schratter
âge : 21 ans m'dame !

MY ROLE PLAY CARD
Libre pour RP ?: Oui

MessageSujet: Re: Tous les chemins mènent au Rhum   Lun 20 Aoû - 23:03

« - Hé garçon ! » la voix venait de loin, très loin, elle s'approchait, se faisait de plus en plus forte au fur et à mesure que j'émergeais de mon état de presque-coma éthylique. Et puis la voix reprit mais sembla s'adresser à quelqu'un d'autre « - Ahah regarde le ! Il est pas très frais ! » J'ouvrais les yeux et toussais violemment avant de me redresser. J'étais à peine assis que je sentais mon bide se tordre dans tous les sens, se soulever, ma tête me faisait mal, je m'allongeais à nouveau. J'attendais. On m'informa quelques minutes plus tard que Clay était là, mon coloc et meilleur ami, on l'avait apparemment appelé pour venir me chercher et je retentais alors, tout en me levant, de remettre en ordre les différents évènements de ma soirée. J'étais mal, probablement l'une des pires cuites de ma vie. Certains éléments de la soirée manquait mais avec un peu de chance, je réussirais à les retrouver. On me rendit mes affaires et je suivais Clay à l'extérieur. Sans surprise, il me demanda de lui raconter ce qu'il s'était passé et sans surprise, il m'informait que je lui avais cassé son coup. J'étais encore trop déchiré pour m'en excuser. Je restais silencieux quelques secondes et décidais de m'allumer une clope tout en commençant à marcher. « - J'ai rencontré un gars à la soirée... Un mec complètement dingue. Et... Je sais plus, les flics m'ont chopé au Litchfield National Park, le truc qui est à 1h30 du centre ville, je sais pas du tout comment j'me suis retrouvé là bas. Et je me suis baigné. Sauf qu'apparemment c'est interdit la nuit mais j'étais trop bourré, du coup ils m'ont emmené au poste mais j'avais rien fait de mal en soi. Ils m'ont foutu dans cette p*tain de cellule qui sent la pisse et le vomit... Je te conseille pas de finir là bas. Plus crade tu meurs. Bref j'étais dans un état fini de chez fini. Mais de ce que j'me rappelle j'me suis plutôt bien éclaté au final. Dans tous les sens du terme. » j'avais en effet rencontré un mec à la soirée, après que Clay, probablement blasé par mes histoires de coeur et mes états d'âme m'ait lâchement abandonné. Je m'en fichais sur le moment, j'avais rencontré ce gars et on était sorti pour fumer tranquillement, finalement on avait emporté une bouteille, on avait bu, et j'étais partie dans un délire tellement dingue... Dans un trip si fou et improbable que j'avais terminé allongé près d'un enclos à crocodile dans le litchfield park situé exactement à 1h30 du centre de Darwin.. en voiture. Je n'avais aucune idée de qui était ce type, ni de son prénom, ni de l'état dans lequel il devait être maintenant. Probablement aussi pitoyable que le miens. Mais mémorable. « T'as rencontré une p'tite nana là bas alors ? Bonne ? Me dit pas que t'as attendu ce matin pour le faire, tu te l'es tapé cette nuit, j'te connais. Alors j'ai rien foutu en l'air du tout. » je titubais un peu, les remontées d'alcool me donnaient la nausée, la clope m'arrachait le cerveau mais je continuais de la fumer quand même. Je n'étais plus à ça près après tout. « - T'aurais du venir franchement, t'aurais déliré. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebigbreak.bbfr.net
avatar

Clay E. Mccourt

arrivée le : 19/08/2012
posts : 192
crédits : Lion-Lame / tumblr
avatar : Francisco Lachowski
âge : 21 ans

MY ROLE PLAY CARD
Libre pour RP ?: Oui

MessageSujet: Re: Tous les chemins mènent au Rhum   Mar 21 Aoû - 12:56

Tous les chemins mènent au Rhum
Clay et Wes

...




Je regardais mon ami. Il était en train de s'allumer une cigarette. On s'est mit à marcher, et il a commencé à me raconter ses "exploits". Au fur et à mesure que nous avancions, et que son histoire défilait, je me sentait plus coupable. Qu'est-ce qui me prenait de lui faire la leçon, d'abord ? Il n'avait rien fait de très mal. Ce n'était pas comme si cela ne m'était jamais arrivé de beaucoup boire lors d'une soirée ! Puis, il me parla de la fille qui se trouvait dans mon lit. Et il se défendit, soit-disant que je n'avait surement pas attendu le matin pour coucher avec elle. Il n'avait pas tort. La honte m'envahissait de plus en plus et je commençais à me renfrogner, quand il sortit la phrase qui me fit sourire. Il me disait que j'aurais du venir. Toute ma colère contre lui oubliée, je lui demandais une clope. L'odeur de la fumée m'en avait donnée l'envie.
-Ah oui ? C'était si bien que ça ? demandais-je d'une façon assez inaudible à cause de la cigarette que j’enfournai dans ma bouche. Je respirais lentement la fumée, puis la recrachait tout aussi doucement, faisant des petits ronds avec mes lèvres. Tant mieux, si tu as passé une bonne soirée. Moi aussi d'ailleurs !
Je le regardais tout à coup avec mon légendaire sourire pervers, qu'il me rendait avec difficulté. Voyant qu'il avait un peu de mal à marcher je passais son bras sur mes épaules et commençais à l'entraînait, tout en poursuivant sans le laisser caser le moindre mot.
-Désolé de t'avoir laissé tout seul, j'espère que tu m'en veux pas... J'suis content qu'ils ne t'aient placés qu'en cellule de dégrisement ! Tu imagines sinon ! Obligés de rentrer en Angleterre... Adieu les Australiennes !
Je le regardais quelques secondes avec une mine désolée. Cela aurait surement été celle que j'aurais faite si j'avais du abandonner mes "grandes amies"... Puis j'avais souri. Oui, je suis obnubilé par les femmes/filles/toutcequiporteunjupon, je le sais et m'en fout royalement.

Nous continuions notre lente marche. Wes était lourd. J'ai beau être plutôt pas mal foutu, il appuyait beaucoup de poids sur moi, rendant notre avancée difficile. Je lui fis signe de s'arrêter quelques secondes, histoire de pouvoir souffler un bon coup. La chaleur du soleil levé depuis belle lurette, faisait perler des gouttes de sueur sur mon front.
-Tu veux rentrer à l'appart ? Là tu ne dois pas te sentir très bien, j'imagine ? Ou... Si tu veux, on peut aller quelque part. J'en sais trop rien, en fait...
Je le regardais. En vérité, j'espérais qu'il tienne à rentrer chez nous, pour que je puisse aller retrouver celle qui m'y attendait (et puis, c'était quand même mieux pour lui), mais je ne le disais pas. Je voulais le laisser faire ce qu'il voulait. Après tout, je n'étais, et je ne suis pas son père ! Je pris une nouvelle bouffée et attendit sa réponse.
Code by Anarchy / Gif by compulsive need.

_________________
I'm sexy and i know it
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« L’avantage de draguer des filles différentes, c’est qu’on peut leur dire toujours la même chose. •• kick ass »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wes Pritchard
ADMINISTRATEUR
arrivée le : 10/07/2012
posts : 288
crédits : moon palace
avatar : julian sexy schratter
âge : 21 ans m'dame !

MY ROLE PLAY CARD
Libre pour RP ?: Oui

MessageSujet: Re: Tous les chemins mènent au Rhum   Mar 21 Aoû - 15:58

J'écoutais vaguement Clay, je ne tentais pas réellement de comprendre ce qu'il me disait, j'étais ailleurs, comme perdu dans une autre dimension et chaque mot qu'il prononçait me donnait le tournis. Sa voix semblait m'enfoncer encore plus dans l'ébriété, si toute fois cela fut possible, et je respirais lentement mais à grandes inhalations peu discrètes. Je ne devais pas ressembler à grand chose mais ce que les gens autour, ceux qui étaient debout, en forme et qui s'apprêtaient à aller bosser, pouvaient penser ne m'atteignait pas. Je ne les remarquais même pas en fait. Je laissais Clay m'aider à marcher, pas que j'en avais réellement besoin, j'aurais put continuer à tituber comme un soûlard que ça ne m'aurait pas gêner, mais lui semblait dépité de me voir dans un état si peu convenable. Je le suivais. C'est lorsqu'il me dit que la situation aurait put être bien plus grave et que j'aurais put être rapatrié au pays que je levais la tête, comme interpelé. Ce n'était pas les australiennes qui allaient me manquer, c'était des filles comme les autres, enfin, des filles bien foutues et plutôt bonnes mais on pouvait en trouver n'importe où. Je pensais alors à Cara, l'état dans lequel je m'étais mis pour pouvoir faire n'importe quoi sans me sentir coupable. Cependant, si j'aurais très bien put faire comme Clay et me trouver une petite nana, ça n'avait pas été le cas. Bizarrement. Cara occupait toutes mes pensées et le fait de ne plus pouvoir la voir me rendait dingue. Il fallait que j'arrange ça je le savais, sinon j'allais un jour finir bien plus mal qu'en cellule de dégrisement et ce ne serait que châtiment bien mérité. Clay s'arrêta. J'enlevais mon bras de ses épaules alors qu'il me demandait où je souhaitais aller. J'avais envie de dormir, une bonne et longue journée de sommeil.. « - J'ai une gueule à aller prendre un ptit dej dans un salon de thé ? Jvais fumer un pète et me foutre au lit ouais, j'vais dormir pendant au moins trois semaines. » Je décidais de ne pas faire part de mes états d'âme à propos de Cara à Clay, c'était pour ça qu'il m'avait lâché hier après tout, il en avait sans doute marre d'écouter mes complaintes. Je me demandais cela dit si j'aurais fait de même à sa place. Après tout nous avions toujours put compter l'un sur l'autre et pour la première fois, j'avais passé une soirée mémorable (enfin pour ce que je m'en rappelle) dont il ne faisait pas partie. Clay n'avait pas été là. Ni pour m'écouter me plaindre, ni pour venir avec moi et cet inconnu au Litchfield Park.. Ni pour me tenir compagnie en cellule.. C'était une sensation bizarre, comme si soudainement un lien venait de se briser et je me demandais si Cara n'en était pas la cause. Encore une fois, je ramenais tout à elle. « - J'me demande si j'vais décuver un jour, j'ai l'impression que jvais rester bourré toute ma vie.. T'imagines ? Ca sera énoooorme ! » Je me marrais à l'idée de pouvoir être soûle de façon infini « - J'te ferais péter un câble t'sais... J'casserais tout, j'insulterais tout le monde, j'me taperais des meufs tellement dégueulasses que t'en aurais la gerbe... Un échec. Ca serait marrant n'empêche. » Je reprenais la marche en direction de notre appartement et lui demandait alors, soudainement d'humeur à l'embêter un peu « - Tu crois que ta petite nana pourrait me faire une gâterie avant que j'aille me coucher ? J'serais sûr de faire de beauuuuuux rêves. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebigbreak.bbfr.net
avatar

Clay E. Mccourt

arrivée le : 19/08/2012
posts : 192
crédits : Lion-Lame / tumblr
avatar : Francisco Lachowski
âge : 21 ans

MY ROLE PLAY CARD
Libre pour RP ?: Oui

MessageSujet: Re: Tous les chemins mènent au Rhum   Ven 24 Aoû - 9:14

Tous les chemins mènent au Rhum
Clay et Wes

...





On est repartis, juste après que Wes m'est annoncé qu'il comptait rentrer avec, bien entendu, un brin d'ironie dans la voix. Je m'y attendait. Je ne savais d'ailleurs même pas pourquoi je m'étais embêté à lui poser cette question. Après avoir commencé à délirer devant l'idée d'être dans cet état toute sa vie, Wes a prononcé une phrase qui m'a fait lever les sourcils. Je suis sur que, si j'avais eu ma clope dans la bouche à ce moment là, je me serais surement étouffé :
-Tu crois que ta petite nana pourrait me faire une gâterie avant que j'aille me coucher ? J'serais sûr de faire de beauuuuuux rêves.
Je le regardais avec des yeux ronds. Ça, je ne m'y attendais pas. Wes a souri, moi aussi. Et on a éclaté de rire. J’espérais vraiment que c'était une blague, car on avait, il y a longtemps déjà, établi une règle qui nous interdisait de nous faire la copine de l'autre. Pendant qu'ils étaient ensemble du moins. Cela m'aurait étonné que Wes ne soit pas en train de blaguer, mais je supposais qu'il avait juste envie de se foutre de moi. Je ne répondais donc pas tout de suite.
On continuait de marcher. J'avais mal à l'épaule, mais je continuais. Lorsqu'on est arrivé devant l'appartement, je lui est lancé une réponse rapide en jetant ma cigarette par terre :
-A mon avis, elle est partie de toutes façons !
J'ai tourné la poignée. C'était ouvert. J'avais laissé ça comme ça pour que la fille ne se sente pas enfermée à l'intérieur. Comme je l'avais prédit, elle en avait profité pour partir. Je me doutais bien que ça l'aurait faite flipper de se retrouver abandonnée seule dans la maison. A ce que je voyais, elle n'avais même pas lu le mot que je lui avait laissé. J'ai lancé un juron. J'avais oublié de lui demander son numéro. Tout comme je ne lui avait d'ailleurs pas demandé son nom. Il allait falloir que je revoie l'ordre des choses avec les filles.
Je m'asseyais sur une chaise, dans la cuisine. Tant pis après tout, j'en trouverais bien une autre. C'était pas comme si je comptais me marier avec elle, non ?

Tout à coup, je me souvenais que mon ami sortait d'une sacrée cuite. Je me levais et allais le rejoindre dans sa chambre. Il n'avait pas l'air bien du tout. En même temps, je m'attendais à quoi ? A ce qu'il se sente mieux en passant le seuil de l'appart ? Je le regardais en disant, voulant l'embêter à mon tour :
-Alors, tu n'as pas envie de vomir dans tes baskets, ça va ?

Code by Anarchy / Gif by milliongifs.tumblr.com



_________________
I'm sexy and i know it
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« L’avantage de draguer des filles différentes, c’est qu’on peut leur dire toujours la même chose. •• kick ass »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wes Pritchard
ADMINISTRATEUR
arrivée le : 10/07/2012
posts : 288
crédits : moon palace
avatar : julian sexy schratter
âge : 21 ans m'dame !

MY ROLE PLAY CARD
Libre pour RP ?: Oui

MessageSujet: Re: Tous les chemins mènent au Rhum   Sam 25 Aoû - 9:57

Aucune petite nana à l'horizon, je traversais l'appartement d'un pas traînant pour me rendre dans ma chambre, j'avais rapidement jeté un coup d'oeil dans les autres pièces sur mon passage et remarqué qu'aucune fille n'était là, et si fille il y avait eu, elle n'avait laissé aucune trace, pas même une petite culotte qui traîne ou un numéro de téléphone écrit brièvement sur un post-it avant son départ. J'atteignis ma chambre et rejoignis mon lit sans trop de difficulté, je décidais de faire comme j'avais dit à Clay qui s'était arrêté lui dans la cuisine pour faire dieu sait quoi et sortais le nécessaire pour me rouler un bon pétard. Ce n'était sûrement pas une idée grandiose vue le mal de tête de dingue qui me prenait mais j'espérais que ça allait m'assommer et me permettre de dormir très vite. Il était généralement assez dur de s'endormir avec une gueule de bois, un bédos me mettrait k.o en moins de temps qu'il n'en faut pour dire wagadoudou. Je sortis le pochon de weed, une feuille slim, je découpais rapidement un morceau de carton sur l'emballage des feuilles, je l'enroulai rapidement puis me mis à la confection plus précise du joint. Même avec 2g d'alcool dans le sang, j'étais toujours capable de rouler un joint. Heureusement ! C'est alors que je plaçais le mélange de beuh et de tabac dans la feuille avec le carton que CLay fit soudainement son apparition. Il était apparemment d'humeur à rigoler et il me demanda si j'avais envie de vomir. Je lui montrais mon majeur pour toute réponse, ça lui suffirait sûrement. Je terminais de rouler et relevais la tête vers lui. Si il voulait s'amuser, pas de problème « - Alors Clay, j'ai vu aucune fille... C'était des conneries hein ? T'as rien pécho du tout en fait hier soir... » après tout, il n'avait aucune preuve de l'existence de cette fille, pas de numéros de téléphone, pas de photos et il n'avait pas prononcé son prénom depuis le début, ce qui signifiait qu'il n'en avait sûrement aucune idée - ou qu'il n'avait pas réussit à en inventer un sur le moment, si vraiment il s'avérait être un menteur. Je ne doutais pas de ses capacités de mâle dominant mais j'avais envie de le faire galérer un peu. J'allumais donc mon joint et ajoutais « - C'est ptete toi qui était trop bourré hier soir, t'as cru que t'étais rentré avec une fille alors qu'en fait... Tu t'es fait plaisir tout seul toute la nuit. Avec ta main. Gauche ou droite au choix. Les deux éventuellement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebigbreak.bbfr.net
avatar

Clay E. Mccourt

arrivée le : 19/08/2012
posts : 192
crédits : Lion-Lame / tumblr
avatar : Francisco Lachowski
âge : 21 ans

MY ROLE PLAY CARD
Libre pour RP ?: Oui

MessageSujet: Re: Tous les chemins mènent au Rhum   Lun 27 Aoû - 10:13

Tous les chemins mènent au Rhum
Clay et Wes

...





Un majeur me servit de réponse. Je souris. Ça, c'était tout Wes. Et je devais avouer que j'aimais beaucoup le voir se comporter comme ça. Surement parce que j'avais l'habitude de réagir exactement pareil. Comme l'heure était, semblait-il, au blagues, Wes émit en souriant l'hypothèse que je me sois fais du plaisir tout seul toute la nuit, et qu'aucune fille n'avait passée le seuil de l'appartement. Je souris de plus belle, lui aussi. Là, je ne savais pas trop que répondre, tout simplement parce que je n'avais aucune preuve démontrant qu'un fille était venue cette nuit. Mais j'en était cependant sur. Je ne m'était pas bourré, et n'était pas fou, donc une femme était bien venue cette nuit. Je haussais les épaules et m'approchais. Je remarquais ce que Wes allait fumer. Ce n'était pas la première fois qu'il en prenait. Moi non plus, d'ailleurs. Nous étions tous deux des consommateurs réguliers, même si Wes avait tendance à en fumer plus souvent que moi. Cela ne me semblait pas forcément une très bonne idée qu'il se fume un joint à la sortie de la cellule de dégrisement, mais je ne lui faisais pas remarquer. Aussi con qu'il pouvait être, Wes était aussi très intelligent. Et j'étais sur qu'il savait ce qu'il faisait... Enfin je l'espérais.

Alors que je me dirigeais vers ma chambre, j'avais commencé à me rappeler que c'était un peu à cause de moi si Wes était dans cet état. Je retournais donc le voir, et trouvais sa chambre pleine de fumée. Il venait d'allumer son joint. Je me dépêchait donc de lui dire ce que j'avais à lui dire, avant qu'il ne soit totalement shooté.
-Si tu as un problème, n'hésite pas. Je vais rester ici et attendre que tu te réveilles.... (je le fixais) Et ça devrait prendre du temps.
Puis, après avoir réfléchi un peu, une idée un peu folle me vint en tête. Je demandais à mon meilleur ami, espérant qu'il soit encore lucide :
-Oh et puis mince ! Quittes à ce qu'un de nous deux se shoote à mort, autant que les deux le fassent !... Tu peux m'en filer un ?
Je m'asseyais sur le bord de son lit. J'avais bien envie de me détendre un peu... Je souris.


Code by Anarchy / Gif by Fanpop



_________________
I'm sexy and i know it
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« L’avantage de draguer des filles différentes, c’est qu’on peut leur dire toujours la même chose. •• kick ass »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tous les chemins mènent au Rhum   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tous les chemins mènent au Rhum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tous les chemins mènent en enfer
» Tous les chemins mènent au rhum ! ➹ KILLIAN
» coley + tous les chemins n'ont mené qu’à des doutes, pas à rome.
» Tous les chemins mènent à R... au Canada!
» Tous les chemins mènent à Rome !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE BIG BREAK ☀ Win a ticket to Australia - 2012 PRODUCTION ::  :: LES LIEUX OFFICIELS :: POLICE STATION-